Les oléiculteurs australiens commencent la récolte avec des attentes mitigées

Une année de récolte faible devrait entraîner une offre limitée et des prix plus élevés.

1484
Par Lisa Anderson
26 février 2024 à 16h35 UTC
1367
1484

En raison des faibles rendements des cultures, certains producteurs australiens ont commencé à récolter plus tôt. Cependant, d'autres ont signalé des résultats plus favorables et prévoient de commencer la cueillette de leurs olives en avril.

Michael Southan, directeur général de l'Australian Olive Association, a confirmé que la récolte sera légèrement inférieure à celle de l'année dernière.

En raison d'une année de récolte faible en Australie, certains producteurs ont déjà démarré leurs machines de récolte et commencé à traiter les premiers lots de fruits.- Amanda Bailey, Association australienne de l'huile d'olive

"Dans certaines régions, la floraison a été bonne, mais la nouaison n’a pas été aussi bonne », a-t-il déclaré. Olive Oil Times. "Les grands bosquets semblent avoir les rendements attendus.

"Les principaux défis seront permanents, à savoir la disponibilité de cueilleurs sous contrat pour les petits bosquets et les transformateurs sous contrat », a-t-il ajouté.

Voir aussi:Mises à jour des récoltes 2024

Amanda Bailey, membre du comité de l'Australian Olive Oil Association, a confirmé que certains producteurs ont été affectés par des conditions météorologiques défavorables pendant la floraison, des fluctuations de température et d'autres variables environnementales.

Elle a déclaré que cela avait réduit les récoltes dans de nombreuses régions oléicoles d'Australie. L'Australian Olive Oil Association a estimé la production à 18 à 19 millions de litres au cours de la campagne agricole précédente.

"Le défi d’une année de récolte légère en Australie va au-delà de l’impact immédiat sur la production fruitière », a déclaré Bailey. "Cela a également des implications significatives pour d’autres secteurs, notamment l’industrie du vrac qui stimule l’approvisionnement à l’exportation et la restauration.

Selon les données du Conseil oléicole international, l'Australie a exporté 2,000 tonnes d'huile d'olive au cours de la campagne agricole 2022/23, soit une deuxième baisse consécutive par rapport au record de 4,000 tonnes du pays en 2020/21.

"En raison d'une année de récolte légère en Australie, certains producteurs ont déjà démarré leurs machines de récolte et commencé à traiter les premiers lots de fruits », a déclaré Bailey.

Elle a souligné que la rareté des rendements fruitiers se traduit par des problèmes d’offre et de demande, créant un effet domino sur les marchés.

"En raison de la réduction de l'offre de fruits, en Australie, il n'y a pratiquement pas d'approvisionnement en huile d'olive en vrac, ce qui entraîne un déséquilibre supplémentaire entre l'offre et la demande », a déclaré Bailey. "Par conséquent, nous nous attendons à ce que les prix plus élevés persistent alors que les producteurs sont aux prises avec la diminution de la disponibilité de l'huile d'olive.

"Les répercussions de la faible année agricole se répercutent et, en réponse, les producteurs prennent ce temps pour évaluer les stratégies d'élagage afin d'améliorer la résilience des arbres pour les cultures futures », a ajouté Bailey.

Elle a déclaré que la récolte réduite de cette année, après quelques récoltes exceptionnelles, représentait les extrémités opposées du spectre en matière de production ; les deux scénarios ont des implications significatives pour les producteurs, les marchés et les consommateurs.

"Les années de récolte exceptionnelles se traduisent par une offre accrue, une baisse des prix et une stimulation économique, tandis que les années de récolte légère entraînent une réduction des rendements, une hausse des prix et des défis financiers pour les producteurs », a déclaré Bailey. "Il sera intéressant de voir comment tout cela se déroulera. Les producteurs doivent s’assurer que leur huile peut être étendu aussi loin que possible tout au long des chaînes d’approvisionnement pour obtenir un rendement maximal.

Richard Seymour, directeur général de Mount Zero Olives, une entreprise qui s'approvisionne en olives à Victoria et en Australie-Méridionale, a déclaré Olive Oil Times qu'il espérait commencer à recevoir des olives de table vertes Cerignola pour la fermentation à la mi-mars et lancer une récolte précoce Picual huile d'olive extra vierge en Avril.

"En discutant avec nos principaux producteurs, nous nous attendons à ce que cette récolte soit bonne mais inférieure à celle de la saison dernière », a déclaré Seymour. "Cela est dû en grande partie au gel dans certaines zones de culture juste avant la floraison.

Publicité
Publicité

"Le défi est entièrement lié au défi permanent de l’offre et des prix auquel est actuellement confrontée l’industrie mondiale », a-t-il ajouté. "L’un des principaux objectifs de notre activité est l’approvisionnement du secteur de la restauration, et je ne sais pas comment le secteur pourra supporter une nouvelle hausse de prix de 25 pour cent.

Pendant ce temps, le plus grand producteur d'Australie, Cobram Estate, prévoit de commencer les vendanges à la mi-avril si les conditions météorologiques sont conformes aux attentes.

entreprise-de-production-australie-et-nouvelle-zélande-les-oléiculteurs-australiens-commencent-la-récolte-avec-des-attentes-mitigées-périodes-de-l'huile d'olive

Alors que Cobram Estate s'attend à une bonne récolte, d'autres producteurs sont moins optimistes après avoir été impactés par des conditions météorologiques irrégulières. (Photo : Domaine Cobram)

"La campagne agricole 2024 s'annonce bien, avec des estimations initiales conformes aux attentes », a déclaré Leandro Ravetti, co-directeur général et maître meunier de l'entreprise. "Il est important de se rappeler qu’il s’agit d’une année agricole à faible rendement dans bon nombre de nos bosquets australiens et que les rendements finaux sont soumis aux risques normaux associés à la production agricole.

"La floraison de la récolte 2024 a commencé à la mi-octobre dans les bosquets australiens de Cobram, avec une pleine floraison dans notre bosquet de Boundary Bend au cours de la dernière semaine d'octobre et au cours de la première semaine de novembre dans notre bosquet de Boort », a-t-il ajouté. "C’était juste quelques jours plus tôt que la moyenne à long terme.

Ravetti a déclaré que la société prévoyait également une floraison plus faible que prévu dans certaines parties de ses oliveraies de Boort, compensée par des récoltes plus importantes que prévu ailleurs.

Il a attribué cette dernière situation au début de la campagne agricole plus humide que la moyenne (d'octobre à septembre) et à d'autres conditions favorables rencontrées en Australie pendant la période de floraison.

Également à Victoria, Domaine d'olive de Cape Schanck de la péninsule de Mornington, dans le pays, s'attend à une bonne récolte cette année.

"Il semble que les arbres soient très chargés de fruits », a déclaré le copropriétaire Stephen Tham. "A environ trois mois de la récolte, ils se développent bien. La pression exercée par les maladies sur les arbres, principalement la fumagine, ne semble pas être préoccupante jusqu'à présent. Nous prévoyons que la récolte dépassera probablement celle de l’année précédente.

Tham a déclaré que malgré les prévisions du Bureau de météorologie, une sécheresse, été chaud à cause d'El Niño après trois ans de temps pluvieux, ils sont en plein été, ce qui n’est pas arrivé.

"La fin du printemps et le début de l’été nous ont régulièrement inondés de pluie, en particulier dans les États de l’est et du nord-est et, dans une moindre mesure, dans le sud, à Victoria », a déclaré Tham. "Notre Noël a connu les précipitations les plus abondantes. Depuis, les températures n’ont pas été trop chaudes. Heureusement, le trempage a eu lieu après la nouaison et nous n’avons pas trop perdu.


Partagez cet article

Publicité
Publicité

Articles Relatifs