`La Banque mondiale investit près de 30 milliards d'euros pour améliorer la sécurité alimentaire mondiale - Olive Oil Times

La Banque mondiale investit près de 30 milliards d'euros pour améliorer la sécurité alimentaire mondiale

Jun. 15, 2022
Paolo De Andreis

Nouvelles Récentes

Une initiative mondiale majeure pour renforcer la sécurité alimentaire a été annoncé par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement.

Au cours des 15 prochains mois, la Banque mondiale déploiera plus de 28 milliards d'euros dans un large éventail de projets qui financent le développement agricole, protègent les ménages vulnérables contre la hausse des prix des denrées alimentaires et des projets de gestion de l'eau et d'irrigation.

Les pays doivent faire des efforts concertés pour accroître l'approvisionnement en énergie et en engrais, aider les agriculteurs à augmenter les plantations et les rendements des cultures et supprimer les politiques qui bloquent les exportations et les importations.- David Malpass, président, Groupe de la Banque mondiale

La banque a déclaré qu'une partie de l'investissement soutiendrait également les agriculteurs et faciliterait le commerce.

L'objectif du financement est de renforcer les systèmes alimentaires mondiaux pour les rendre plus durables et résilients aux risques posés par événements météorologiques extrêmes, agents pathogènes et maladies, conflits et perturbations commerciales.

Voir aussi:La crise ukrainienne appelle à abandonner l'agriculture biologique, déclare le PDG de Syngenta

Les responsables de la Banque ont également averti que la crise alimentaire mondiale s'aggrave.

"La hausse des prix des denrées alimentaires a des effets dévastateurs sur les plus pauvres et les plus vulnérables », a déclaré David Malpass, président du Groupe de la Banque mondiale. "Pour informer et stabiliser les marchés, il est essentiel que les pays fassent dès maintenant des déclarations claires sur les futures augmentations de production en réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Publicité

"Les pays doivent faire des efforts concertés pour accroître l'approvisionnement en énergie et en engrais, aider les agriculteurs à augmenter les plantations et les rendements des cultures et supprimer les politiques qui bloquer les exportations et un importations, détourner les aliments vers les biocarburants ou encourager le stockage inutile », a-t-il ajouté.

La Banque mondiale met actuellement en œuvre un plan d'investissement de 11 milliards d'euros avec ses pays partenaires. Ces fonds sont destinés à endiguer la crise de la sécurité alimentaire.

Lors du Sommet mondial de l'alimentation de 1996, les délégués ont approuvé une définition de la sécurité alimentaire qui définissait le terme comme "lorsque toutes les personnes, à tout moment, ont un accès physique et économique à une alimentation suffisante, sûre et nutritive qui répond à leurs besoins alimentaires et à leurs préférences alimentaires pour une vie active et saine.

La première partie des fonds de la banque ira principalement à l'Afrique et au Moyen-Orient, à l'Europe de l'Est, à l'Asie centrale et à l'Asie du Sud.

17.4 milliards d'euros supplémentaires proviennent du portefeuille existant de la banque axé sur des projets liés aux questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle, couvrant l'agriculture et les ressources naturelles, la nutrition, la protection sociale et d'autres secteurs.

"Cette réponse s'appuiera sur l'ensemble des instruments de financement bancaire et sera complétée par des travaux d'analyse », a déclaré la Banque mondiale.

L'institution a ajouté comment l'expérience de la crise mondiale des prix alimentaires de 2007/08 a permis à la banque de développer de nouveaux programmes, qui ont financé plus de 100 projets dans 49 pays pour contrer les pires effets de la crise.

"La Banque mondiale héberge également le Programme mondial pour l'agriculture et la sécurité alimentaire (GAFSP), qui est un fonds intermédiaire financier existant dédié à l'amélioration de la sécurité alimentaire dans les pays à faible revenu et qui pourrait être reconstitué pour aider à financer la réponse à la crise alimentaire mondiale actuelle », dit la banque.

Née en 1944 en tant qu'outil financier pour financer la reconstruction après la Seconde Guerre mondiale, la Banque mondiale est devenue une institution financière mondiale polyvalente profondément impliquée dans les systèmes alimentaires.

Parmi les nombreux projets financés par la banque, certains sont orientés vers des projets oléicoles dans les pays en développement, lutter contre l'épidémie d'obésité, promouvoir la santé et lutter contre les pires effets du changement climatique.

Au cours des 70 dernières années, la Banque mondiale a vu son engagement financier passer de 463 millions d'euros de prêts déclarés en 1947 à 56 milliards d'euros en 2015. Son soi-disant "objectifs jumeaux » comprennent l'élimination de l'extrême pauvreté d'ici 2030 et le renforcement de la prospérité partagée des 40 % les plus pauvres de la population dans tous les pays.



Publicité

Articles Relatifs

Commentaires / Suggestions