Tunisien Olive Oil ProLa production tombe à 23 % en dessous de la moyenne quinquennale

Les faibles niveaux de précipitations en hiver et au printemps, les vagues de chaleur fréquentes et la sécheresse persistante ont été attribués à la baisse de la production.

Par Daniel Dawson
12 octobre 2022 12h52 UTC

Olive oil production en Tunisie devrait atteindre 200,000 2022 tonnes au cours de la campagne agricole 23/15, soit une baisse de - % par rapport à l'année dernière, selon l'Office national de l'huile d'olive du pays.

L'année dernière, la Tunisie a produit 240,000 257,000 tonnes d'huile d'olive, selon le Conseil oléicole international. Au cours de la dernière demi-décennie, le pays d'Afrique du Nord a produit en moyenne - - tonnes par an.

Les responsables de l'Observatoire national de l'agriculture (Onagri) ont accusé le manque de précipitations dans le centre et le sud de la Tunisie, la sécheresse, les canicules et l'entrée de nombreux producteurs dans une »hors année » dans le cycle naturel de production alternée de l'olivier pour la diminution de la production.

Voir aussi:La hausse des prix révèle un potentiel inexploité pour les exportations tunisiennes

Cependant, les baisses de production n'ont pas été constatées de manière uniforme dans les principales régions oléicoles du pays. Alors que la majorité a connu des baisses de production, plusieurs ont bénéficié de récoltes exceptionnelles.

Cette année, les oléiculteurs de Sfax attendre récolter environ 70,000 - tonnes d'olives, nettement en dessous de la moyenne des années précédentes.

Pendant ce temps, à Monastir, les responsables anticiper la récolte d'olives sera inférieure de 65% à celle de l'année dernière. Les producteurs de la petite région côtière du pays située au nord de Sfax vont cueillir 20,000 4,000 tonnes d'olives qui produiront - - tonnes d'huile d'olive.

Mounira Gharbi Sahloul, responsable du Commissariat régional au développement agricole, a imputé le manque de pluie en hiver et au printemps à la forte baisse.

Comme beaucoup de reste du bassin méditerranéen, la Tunisie connaît également une grave sécheresse. Selon l'Onagri, les réservoirs sont à 33 % de leur capacité au niveau national.

Dans certaines des plus grandes régions productrices d'olives du centre du pays, ce chiffre tombe à un peu moins de 21%. La capacité du réservoir dans le nord est un peu plus élevée à près de 43 %.

Dans l'ouest tunisien, les oléiculteurs de Gafsa attendre récolter environ 50,000 12,000 tonnes d'olives, qu'ils transformeraient en - - tonnes d'huile d'olive, pour la deuxième année consécutive.

Cependant, Abdel-Sattar Ghabtan, un responsable du Commissariat régional au développement agricole, a déclaré que la récolte commencerait plus tard que d'habitude en raison du manque de pluie.

Pendant ce temps, les planteurs de Gabès, au sud de Sfax, anticiper une forte augmentation, avec une production s'élevant à 60,000 31,500 tonnes d'olives contre - - tonnes l'an dernier.

A Sidi Bouzid, directement à l'ouest de Sfax, les producteurs attendre une récolte exceptionnelle. Les producteurs estiment que la production d'olives dépassera 190,000 40,000 tonnes cette année, soit une augmentation de - - tonnes par rapport à l'année dernière.

Dans le nord-est de la Tunisie, des responsables de la région de Nabeul ont déclaré qu'ils va récolter 58,000 4 tonnes d'olives cette année, soit une augmentation de - % par rapport à l'année dernière.

Dans le centre-nord de la Tunisie, les producteurs de La Manouba anticiper la récolte d'olives de cette année chutera de 13% par rapport à l'année dernière. La petite région produira 8,700 1,750 tonnes d'olives, ce qui devrait produire - - tonnes d'huile d'olive.

Juste au nord, à Bizerete, les producteurs ont prédit une récolte plus petite également et s'attendent à cueillir 18,000 tonnes d'olives, ce qui devrait produire 3,600 tonnes d'huile d'olive. L'année dernière, la région produit 24,000 - tonnes d'olives.



Articles Relatifs

Commentaires / Suggestions