`Le Conseil oléicole met en garde contre un `` statu quo '' si les prix deviennent trop élevés - Olive Oil Times

Le Conseil de l'olivier met en garde contre le statu quo si les prix deviennent trop élevés

Octobre 1, 2014
Charlie Higgins

Nouvelles Récentes

Jean-Louis Barjol, directeur exécutif du Conseil oléicole international (photo d'archives)

S'exprimant lors de l'inauguration du titre XII Expert Dégustation d'huile d'olive vierge à l'Université de Jaén, le directeur du Conseil oléicole international (CIO), Jean-Louis Barjol, a mis en garde contre un ralentissement potentiel de consommation d'huile d'olive si les prix continuent sur une tendance à la hausse.

Barjol a déclaré que la consommation augmentait régulièrement ces dernières années, soulignant que la question de l'huile d'olive étant considérée "produit cher »a été contrebalancé par le fait que les consommateurs reconnaissent avantages pour la santé prouvés.

"Au fil des ans, nous avons vu une augmentation lente mais régulière [de la consommation]. Il est vrai que la crise économique mondiale a pesé sur les consommateurs et que le niveau de consommation s'est rapproché d'un plateau. Si les prix deviennent trop élevés, nous assisterons à un autre arrêt et, dans certains pays, à une réduction de la consommation », a-t-il déclaré.

"L'inquiétude concerne principalement les gros consommateurs comme l'Espagne, l'Italie, la Grèce et les États-Unis », a ajouté Barjol, notant que l'affaiblissement de la demande dans ces derniers était devenu moins préoccupant ces derniers temps.

Interrogé sur la prochaine campagne oléicole en Espagne, Barjol a déclaré que si la plupart des membres de l'industrie s'attendent à une réduction marquée après la récolte record de l'année dernière, d'autres producteurs importants comme la Grèce, la Tunisie et l'Italie rebondiront probablement après de mauvaises récoltes pour répondre à la demande mondiale dans le pays. l'année à venir.


Publicité

Articles Relatifs

Commentaires / Suggestions