L'Andalousie voit une faible incidence d'infestation de la teigne de l'olivier

Le gouvernement régional andalou a signalé des niveaux d'infestation de la teigne de l'olivier d'environ la moitié de ceux enregistrés au cours de la même période de l'année dernière.
Papillon des perles d'olive
Mai. 4, 2022
Simon Roots

Nouvelles Récentes

Le Réseau d'Alerte et d'Information Phytosanitaire d'Andalousie (RAIF) a classé niveaux d'infestation de la teigne de l'olivier dans la région comme "très faible », avec une incidence d'environ la moitié de celle observée en avril 2021, bien que l'organisme ait été détecté dans les huit provinces.

Les données du gouvernement régional andalou montrent que les oliviers des provinces occidentales sont à un stade de croissance phénologique plus avancé, avec des cas isolés de floraison (Échelle BBCH stades 60 à 61) déjà observés à Huelva, Cadix, Séville et Cordoue ; et la chute des pétales (stade 67 à l'échelle BBCH) observée chez certains cépages à floraison précoce à Séville et Cadix.

Voir aussi:Des chercheurs réintroduisent des chauves-souris dans les oliveraies andalouses pour lutter contre les ravageurs

In Andalousie; dans l'ensemble, cependant, la plupart des arbres ont été enregistrés comme étant entre les stades 52 à 59 de l'échelle BBCH, avec des grappes de fleurs encore en développement. En raison de la relation entre le cycle de vie de la teigne de l'olivier et le développement phénologique de son hôte, l'incidence des noctuelles de la génération anthophage (mangeuse de fleurs) est donc faible.

Au 27 avril, aucune activité de ce type n'avait été observée à Grenade ou à Jaén, une infestation de 0.7% a été enregistrée à Séville et Cordoue; et 0.2 % à Malaga. Ces niveaux sont exactement la moitié de ceux enregistrés au cours de la dernière semaine d'avril 2021. La seule exception à cette faible incidence est la province de Cadix, qui a enregistré une moyenne de 4.2 %.

Bien que la plupart des arbres d'Andalousie soient encore en phase de préfloraison, l'incidence moyenne des teignes de l'olivier de la génération phyllophage (mangeuse de feuilles) est également très faible, allant de seulement 0.1% enregistré à Cadix à un maximum de 1.2% en Malaga et Grenade.

Publicité

Dans un communiqué officiel, l'agence a conclu que le ravageur "commence son activité, avec des dégâts très faibles et naissants dans les parcelles les plus avancées phénologiquement dans presque toutes les provinces, à l'exception de Grenade et Jaén, où son activité est encore nulle. On pourrait dire que nous sommes dans une période de transition entre la génération phyllophage et anthophage.

Comme moyen de lutte biologique contre la teigne de l'olivier, le RAIF recommande la libération de larves de chrysope dans les bosquets aux stades 50 à 59 de l'échelle BBCH.



Olive Oil Times Série Vidéo
Publicité

Articles Relatifs

Commentaires / Suggestions