Les agriculteurs marocains se préparent à un rendement modeste

Après la production record de l'année dernière, les deux plus grandes régions oléicoles du pays d'Afrique du Nord s'attendent à de petites récoltes.
Par Paolo DeAndreis
7 septembre 2022 16:43 UTC

Les oléiculteurs marocains prévoient des rendements très faibles à l'approche de la récolte. Citant les graves effets de la sécheresse prolongée, les organisations de l'industrie et les experts locaux ont déclaré que récolte record de la saison dernière ne se reproduira pas cette année.

"Compte tenu des niveaux très bas des eaux souterraines et des réservoirs et des faibles précipitations signalées au cours de l'année, nous nous attendons à ce que la production globale d'olives soit assez faible », a déclaré Rachid Benali, président de l'association interprofessionnelle marocaine de l'huile d'olive (Interprolive), aux médias locaux.

Toutes les régions oléicoles du Maroc subiront une baisse de production très importante.- Rachid Benali, président, Interprolive

"Au cours des deux dernières années, le les oliviers ont souffert [de la sécheresse] et n'étaient pas en mesure de retrouver l'accès à des ressources hydriques et nutritionnelles suffisantes », a-t-il ajouté. "Comme beaucoup d'autres cultures, l'olivier a besoin d'eau pendant toute la durée de sa saison de fructification, c'est-à-dire de février à octobre ou novembre.

La rareté des précipitations tout au long de l'hiver et du printemps n'a pas reconstitué les réserves d'eau, tandis que les vagues de chaleur et feux de forêt ont testé des exploitations agricoles locales. Les incendies ont déplacé plus de 3,000 10,000 familles et détruit plus de - - hectares de forêt.

Voir aussi:Mises à jour des récoltes 2022

Selon un éditorial d'Hespress Français, les effets de la sécheresse sont particulièrement durs dans deux des régions oléicoles les plus pertinentes : Marrakech-Safi et Fès-Meknès.

Dans les régions du centre-nord et du nord-est du pays, un été extraordinairement chaud et sec a entraîné un manque d'eau pour les systèmes d'irrigation. Les deux régions représentent près de 50 pour cent de la production nationale d'olives.

"Hormis la région orientale, toutes les régions oléicoles du Maroc subiront une baisse de production très importante », a déclaré Benali à un autre média local.

Les autorités marocaines ont déclaré que la sécheresse actuelle est la pire des trois dernières décennies.

La plupart des régions et des conseils municipaux ont adopté des mesures de rationnement de l'eau. En conséquence, les débits d'eau potable ont été réduits, tandis que les activités ménagères gourmandes en eau, telles que le jardinage ou l'irrigation, ont été suspendues.

Les réserves d'eau du pays sont désormais estimées à 28 % de leur capacité, contre 46 % l'an dernier.

Selon un récent rapport de la Banque mondiale cité par The North Africa Post, le effets du changement climatique, y compris les sécheresses et les inondations, ont coûté au pays plus de 580 millions d'euros par an.

Au cours de la dernière décennie, la production marocaine d'olives a augmenté parallèlement aux efforts nationaux pour promouvoir une approche moderne à l'oléiculture.

Selon le Conseil oléicole international, le Maroc a produit 145,000 2019 tonnes d'huile d'olive au cours de la campagne agricole 20/-, 160,000 2020 tonnes en 21/- et 200,000 2021 tonnes en 22/-. Ces chiffres de production placent le pays parmi les pays non européens les plus pertinents au monde. olive oil produceurs.

Dans l'ensemble, le secteur oléicole représente environ 5 pour cent de toute la production agricole marocaine.

Selon Benali, la situation actuelle oblige les citoyens et les agriculteurs à rationner leur consommation d'eau.

"Nos efforts doivent être dirigés vers l'utilisation rationnelle de nos ressources en eau en transférant l'eau du barrage d'Al Wahda vers d'autres régions, en limitant les cultures gourmandes en eau, en interdisant l'irrigation, en construisant plusieurs petits barrages et en reboisant les forêts », a-t-il déclaré.



Articles Relatifs

Commentaires / Suggestions